• Bienvenue sur BREST2008.fr
Actualités, Vivre à Brest

Trente cambriolages résolus presque par hasard…

La police a interpellé une bande de cinq jeunes cambrioleurs qui s’attaquaient à des commerces. Ils auraient sévi entre Brest et Plouzané.

La police semblait n’avoir aucune piste particulière… Depuis mars, une série de cambriolages de magasins entre Brest et Plouzané restaient inexpliqués.

Mais la semaine dernière, l’affaire connaît une accélération imprévue. Trois jeunes sont interpellés en flagrant délit alors qu’ils s’étaient introduits vers 6 h dans un restaurant japonais, du bas de la rue Pasteur.

« Ce jeudi matin-là, j’ai reçu un appel du commissariat, raconte le gérant du Jimida. Mon restaurant avait fait l’objet d’une tentative de cambriolage. La porte en verre avait été brisée, tout était renversé à l’intérieur. »Dans la nuit, un voisin avait alerté la police, arrivée rapidement sur place.

Même les sucettes !

Trois jeunes de 16, 17 et 21 ans « tentaient de voler la caisse métallique, qui contenait 250 €, la sacoche de notre livreur avec 50 € dedans, et mon ordinateur portable », poursuit le gérant, encore choqué. Il lâche tout de même, dans un petit sourire, cette anecdote : « Ce qui est un peu drôle, c’est que dans le sac de l’ordinateur, on a aussi retrouvé des sucettes qu’ils voulaient emporter avec eux. »

Au cours des auditions, les trois jeunes hommes interpellés ont reconnu les faits et avoué leur implication dans quatre autres cambriolages de magasins du centre-ville, notamment le restaurant Le Tonkinois, située rue Traverse. À quelques dizaines de mètres du Jimida. Dans le collimateur des visiteurs nocturnes : fonds de caisse, alcool, et même tondeuses à cheveux dans un salon de coiffure…

Remis en liberté

Les enquêteurs auraient aussi fait le rapprochement avec les deux cambriolages perpétrés au kebab Le Manava, à Saint-Pierre. Excédée par ces vols à répétition, la patronne de l’établissement avait d’ailleurs préféré renoncer et fermer (Ouest-France du 31 mai). Son voisin, un restaurant chinois, avait lui aussi été cambriolé quelques jours plus tard…

L’enquête aurait permis d’identifier deux autres auteurs. Au total, ce sont deux jeunes majeurs et trois mineurs qui ont été interpellés, entendus par la police, puis remis en liberté dans l’attente de la fin de l’enquête. Il s’agirait d’une bande issue du quartier de Kerangoff, sur la rive droite.

Elle aurait à son actif une trentaine de cambriolages dans des commerces de Brest et des alentours.

Article précèdentArticle suivant
Gaelle
Gaëlle. Étudiante à Brest depuis 2014, originaire de Strasbourg. Je suis tombée amoureuse de Brest dès mon arrivée ! Je suis rédactrice sur Brest2008.fr depuis 2015.