• Bienvenue sur BREST2008.fr
Actualités, Divers

Plougastel : Les Petites Rieuses de 1930, de retour !

Œuvre de Mary Piriou, le tableau avait été donné au cours de l’inauguration du pont, avant de disparaitre. Les souriantes fillettes peint sur ce tableau ont été retrouvées mais dans une autre ville à Plougastel.

Le récit

Ce tableau en fait, est un cadeau de Mathurin Thomas fait à Gaston Doumergue quand il était maire de Plougastel-Daoulas. Et les faits se déroulent en 1930 au moment où le pont Albert-Louppe était inauguré. Après la coupure du ruban, la prononciation du discours, un verre a été donné pour saluer cet édifice qui permet de relier Brest à Quimper. Ensuite, les invités rentrent chez eux et le tableau aussi ne fera plus partie de l’environnement. C’est un tableau peint pour occasionnellement par Mary Piriou. Sur ce tableau représente deux jeunes filles toutes souriantes vêtues en habits Plougastel. Il faut comprendre par-là que l’artiste a fait une réplique identique une fresque qu’elle avait également fait en 1929 un tableau réaliste portant sur le pardon de Saint-Pierre conçus avec des modèles existants.

Un hangar et des enchères

« Il y a de nombreuses personnes habitants les environs qui ont pu se souvenir » indique avec réjouissance, Hélène Kerhoas, Présidente des Amis du patrimoine, association qui chargée de la gestion du musée. Pendant plusieurs années, ce tableau avait disparu pour réapparaitre en 2005 dans le catalogue de ventes aux enchères.

« Cette vente aux enchères se passait à Toulouse. J’assistait à un festival des arts de la rue à Fijeac et j’en ai profité pour aller la visiter j’ai décidé de m’y rendre », indique le maire, Dominique Cap. Et à ce moment il va retrouver dans un hangar au milieu d’autres objets, Les Petites rieuses, détériorées, isolées. Et comme il fallait que le tableau soit ramené à Plougastel  il prendra part aux enchères par téléphone et sans en avoir une connaissance avec un but précis « nous n’allons pas dépasser les 4000 euros » et il finira par l’acheter à 2800 euros .

Article précèdentArticle suivant
Clémence
Clémence, 22 ans. Après la fin de mes études en journalisme à Paris, l’opportunité s'est présentée de travailler au sein du journal Brest2008.