• Bienvenue sur BREST2008.fr
Actualités, Politique

« Panama papers » : David Cameron admet avoir jouit d’un fonds offshore

David Cameron

Le scandale des Panama Papers n’a pas épargné le Premier ministre britannique, David Cameron. En fait, ce dernier a avoué avoir bénéficié d’un fonds installé dans un paradis fiscal. Pourtant, il a sommairement nié à travers des communiqués, avoir profité de ces fonds.

Ce jeudi, le Premier ministre anglais, David Cameron a reconnu le jeudi, 7 avril, avoir tiré profit du fonds fiduciaire (trust fund) que gérait son père, Ian, disparu en 2010. Ce fond a été dirigé par son père pendant trente années via le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca omettant de payer les impôts.

Pendant un entretien accordé à la chaîne ITV, James Cameron a admis que son épouse, Samantha, et lui-même étaient propriétaires de parts de Blairmore Holdings Inc, le fonds administré par son père pendant les années 1997 et 2010.

Mais avant de remporter les élections de 2010, qui lui ont permis de devenir premier ministre, il a revendu ses parts à 30 000 livres » lance-t-il. Mais dans la même foulée, il a bénéficié d’un profit de 19 000 livres. « Je ne souhaitais pas être accusé d’avoir des activités privées », s’est-il défendu, tout en indiquant, qu’il n’a a toujours payé ses impôts sur le produit de la vente, mais pas sur les gains en capital, vu que celui-ci se trouvait sous le plafond d’exonération.

Article précèdentArticle suivant
Gaelle
Gaëlle. Étudiante à Brest depuis 2014, originaire de Strasbourg. Je suis tombée amoureuse de Brest dès mon arrivée ! Je suis rédactrice sur Brest2008.fr depuis 2015.