• Bienvenue sur BREST2008.fr
Actualités, Culture & Loisirs

Un Marabout, oiseau africain du Zooparc de Beauval a été emporté par un courant ascendant

Un oiseau du Zooparc de Beauval a disparu et s’est retrouvé à Orthez où il a été aperçu. Il s’agit d’un Marabout qui s’est égaré après avoir été emporté par un vent au cours d’un spectacle à Beauval. Mais certaines personnes qui l’ont aperçu à Orthez déclarent qu’il s’est à nouveau envolé.

« La veille du week-end passé, on était sur l’espace de la Saligue aux oiseaux et on a aperçu ce grand pélican au bord du marais, aux côtés des cigognes et les grues. » On peut penser à l’étonnement de Christian Péboscq, quand a s’est rendu compte qu’il était en face d’un marabout, « un oiseau africain, qui ne voyage pas en Europe. »

Face à cette situation, le chargé de mission de la Fédération départementale des chasseurs des Pyrénées-Atlantiques, à qui appartient cette réserve ornithologique à Castétis-Biron, s’était mis à l’observer avec ses jumelles.

«  Mais après la surprise, nous nous sommes posés la question de savoir d’où il venait. Nous nous sommes dis qu’il appartenait soit à un particulier, un parc, un collectionneur, un zoo… automatiquement pensé à un parc. » Christian Péboscq a téléphoné Hegalaldia, le centre de soins de la faune sauvage, installé à Ustaritz. Ensuite, celui-ci a essayé d’appeler différents parcs zoologiques. « Samedi matin, j’ai reçu un appel téléphonique de la part du Zooparc de Beauval. Ceux-ci m’ont posé la question de savoir si j’avais retrouvé Guibole ». « Au cours du spectacle, il a été emporté par un courant ascendant très chaud.». Depuis plus de dix jours, Guibole n’est plus au milieu des autres marabouts du Zooparc, explique l’une des dirigeantes du site, Delphine Delord. Cet oiseau à dix ans environ, il a vu le jour en captivité et participe très souvent aux spectacles.

L’oiseau a été « repéré deux jours après près de Châteauroux », détaille Christian Péboscq, « et ensuite, il a disparu « , et il a été encore signalé près du Béarn.

Des soigneurs ont fait le déplacement

Deux soigneurs ont effectué un déplacement vers Béarn afin de prendre Guibole, qui était sur le site de la Saligue aux oiseaux. Mais la tentative n’a pas marché. « Il a encore pris son envol, avec à ses côtés, des cigognes, des grues qui ont volé et qui sont revenues mais sans lui qui a continué son chemin « , relate Christian Péboscq.

Article précèdentArticle suivant
Pierrot
Pierrot, jeune "vieux" de 43 ans. Fondateur du Magazine Brest2008, fondé en... 2008 ! Une aventure humaine qui me passionne depuis 8 ans maintenant. Notre équipe de passionnés est là pour vous informer.