• Bienvenue sur BREST2008.fr
Actualités, Culture & Loisirs

L’orchestre Philharmonique national de Hongrie a perdu son père : Zoltan Kocsis

L’orchestre Philharmonique national a annoncé à travers l’agence de presse MTI que le pianiste Zoltan Kocsis est décédé.

Très grand pianiste et chef d’orchestre hongrois Zoltan Kocsis est décédé dimanche alors qu’il était âgé de 64 ans.

« L’orchestre philharmonique national a la triste douleur de vous annoncer le décès de Zoltan Kocsis survenu cet après-midi, après avoir souffert d’une longue maladie qu’il a laquelle», lisait ont dans le communiqué. Le pianiste qui dirigeait cet orchestre depuis 1997 avait été opéré au niveau du cœur en 2012.

Grand virtuose de la musique

Le mois passé, il avait dû ajourner plusieurs concerts après avoir reçu les conseils de ses médecins, a souligné l’orchestre. Sur le compte Facebook du ministre des ressources humaines de la Hongrie, Zoltan Balog on pouvait lire « Nous avons perdu l’un des meilleurs pianistes et chefs d’orchestre».

« Kocsis était un virtuose de la musique » a déclaré le chef d’orchestre hongrois Ivan Fischer, qui avait cofondé, avec le pianiste, l’orchestre du festival de Budapest en 1983. « Il faisait partie de ces génies … il a énormément impacté sur sa génération »a-t-il indiqué sur Facebook.

Zoltan Kocsis a vu le jour en 1952 à Budapest et avait débuté ses pas hors de son pays où il se produisait après avoir gagné le glorieux prix Beethoven de la radio hongroise, alors qu’il n’était âgé que de 18 ans. Une année après, il a fait ses premiers concerts aux États-Unis

Ce musicien atypique chantait surtout de la musique contemporaine, lui qui était passionné et surtout connu pour sa technique au piano. Il a d’ailleurs joué avec le Philharmonique de Berlin et d’autres orchestres mondiaux de renom parmi lesquels, l’orchestre philharmonique royal de Londres, l’orchestre symphonique de San Francisco,l’orchestre symphonique de Chicago,l’orchestre philharmonique de Vienne.

Quand il avait eu ses 25 ans, il avait remporté le prix Kossuth, qui est le plus grand prix hongrois dédié aux artistes. En 2005, il avait encore remporté ce prix et depuis 1987, il s’était lancé dans la composition de la musique. Toutes ses œuvres et les transcriptions des œuvres de Bela Bartok qu’il a faites lui ont permis de bénéficier d’une célébrité et d’une reconnaissance à travers le monde.

Article précèdentArticle suivant
Clémence
Clémence, 22 ans. Après la fin de mes études en journalisme à Paris, l’opportunité s'est présentée de travailler au sein du journal Brest2008.